April 18, 2024

TOP AFRICA NEWS

We Digest News to tell the Truth

Au Rwanda, l’IRCAD va former des médecins à la chirurgie moderne 

Mercredi, le président de la République du Rwanda, Paul Kagame, a reçu Jacques Marescaux, le directeur du Centre de recherche-IRCAD, où ils ont évoqué divers domaines de coopération. 

L’IRCAD, dont le siège est en France, a décidé de construire un siège africain au Rwanda qui contribuera à la formation des médecins à la technologie de la chirurgie moderne qui ne crée pas de grandes cicatrices.

Le bureau du président a confirmé que les entretiens entre les deux dirigeants ont porté sur la formation des médecins rwandais sur les dernières technologies pour opérer les patients sans laisser de grandes cicatrices (laparoscopie).

Cette méthode de chirurgie moderne qui ne laisse pas de grande cicatrice sur l’abdomen ou dans la cavité abdominale est l’une des plus modernes et des plus fiables, qui est toujours populaire dans de nombreuses cliniques à travers le monde. 

Les experts médicaux disent que ce type de chirurgie permet au patient de récupérer rapidement et de continuer à vivre sans l’embarras de grandes cicatrices visibles sur son corps. 

On dit qu’un patient traité de cette manière sort après seulement deux jours, tandis qu’une personne qui subit une intervention chirurgicale conventionnelle peut passer jusqu’à un mois à l’hôpital. 

C’est en 2018 que le Gouvernement du Rwanda, à travers le Ministère de la Santé, a entamé un partenariat avec l’IRCAD pour l’ouverture de son antenne à Kigali. 

Le partenariat vise à améliorer et à accélérer les soins aux patients en Afrique, en comblant les lacunes en matière de technologie et de connaissances qui subsistent dans le domaine de la recherche et de la formation.

Depuis 2019, le département Afrique de l’IRCAD a commencé à travailler dans la ville de Kigali de manière temporaire en attendant qu’un bureau permanent soit en préparation.

En particulier, les activités du département sont actuellement axées sur la recherche et le développement dans l’utilisation de la technologie d’imagerie 3D en médecine, en planification et en équipement chirurgicaux.

Dans le passé, le directeur du département des sciences de l’information à l’IRCAD Dr. Alexandre Hostettler, a déclaré que le département Afrique a ouvert les portes aux experts en intelligence artificielle (IA) qui peuvent créer des applications de santé qui aideront à combiner la technologie moderne avec la médecine.

Print Friendly, PDF & Email

Leave a Reply

TOPAFRICANEWS.COM © All rights reserved.